Cycle Funèbre

by Endless Horizon

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      $7 CAD  or more

     

  • Full Digital Discography

    Get all 3 Endless Horizon releases available on Bandcamp and save 25%.

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality downloads of Cycle Funèbre, Annihilation of Human Beliefs, and Ruins from the Netherworld. , and , .

      $9.75 CAD or more (25% OFF)

     

1.
02:40
2.
3.
4.
5.
6.
04:14
7.
8.
9.
10.
03:45

about

Une oeuvre sur le voyage d'une âme torturée à travers le cycle des réincarnations et dans le monde postmortem, le monde des âmes et des dieux...

credits

released September 1, 2016

Nafarius (guitares, composition, paroles)
LordGore (guitares, composition, choeurs, paroles)
Winterthrone (cris, grognements, chant, paroles, concept)
Countess Darya (claviers)
Lucas Biron (Batterie (composition et interprétation))
Ekinox (basse (composition et interprétation))

François C. Fortin (Réalisation, mixage, mastering, claviers additionnels)

Artwork: LordGore
Photo: Émilie Tremblay

tags

license

all rights reserved

about

Endless Horizon Québec

contact / help

Contact Endless Horizon

Streaming and
Download help

Track Name: ...Du Néant
Du néant…
Paroles : Winterthrone

Une âme errant, dans le néant
Nul début et nulle fin…
Aucune mémoire, sans histoire
Amnésie…Aphasie…
L’obscurité et l’immensité
L’envahissent…L’asservissent…
La conscience, engloutie
Par le vide, infini
Puis soudain, tout revient
Et le réveil survient…
Track Name: Immoraux Immortels
Immoraux Immortels
Paroles: Winterthrone

Des univers entre nos mains
De simples vers pour servir nos desseins
Passions mortelles et pouvoir absolu
Sont les mamelles, de nos actions dissolues
Ces pauvres pions assujettis
Nous condamnons,à être abêtis
À être abêtis…
Peuples affligés de souffrances
Dans l’obscurité ils avancent
Guidés par nos lumières trompeuses
Sacrifiés par nos mains trieuses
Vanité gorgée de mépris, à la mortalité insoumis
Dans les délices du jardin d’Éden, oubliant nos existences humaines
Immortels sans moralité et avides de futilité
Sur des astres maniant leur puissance, toujours esclaves de leurs sens
Tourmentés par notre passion et bercés par nos illusions
Entraînant ces mondes atroces dans une division féroce
La réalité me crève les yeux et me transforme en dieu séditieux
La nausée envahit mon être, ces noires pensées me font renaître Rempli de haine pour ces traîtres!
Obscurité, montres moi la voie
Je cherche la vérité et je suis aux abois
Violant la loi de ces lieux sacrés
Perdu dans ces bois, par la Méduse pétrifié
Emprisonné sur cette île maudite
Mon esprit rumine des pensées interdites
Au milieu des eaux règne le Léviathan
Et sur la montagne la Gorgone m’attend
Emprisonné sur cette île maudite
Mon esprit rumine des pensées interdites
Au milieu des eaux règne le Léviathan
Et sur la montagne la Gorgone, elle m’attend…
Elle m’attend….
Le doux visage de Vénus n’était qu’un piège
Sa douce main sur la pierre, un sortilège
Le cycle des âmes n’est qu’un emprisonnement
Le pouvoir divin réside dans le néant»
Track Name: L'Assassin des Dieux
L’Assassin des dieux
Paroles : Winterthrone

De maintes fois j’ai erré, sur la sphère désolée
Mes existences passées, sont maintenant oubliées
Réincarnations futiles d’une création ratée
Recommencements inutiles; torture d’éternité
Me voilà à la fin du périple, sur cette terre mystique
Où je suis condamné, à la divinité
Sous mes yeux mélancoliques, l’humanité vassalique
Est soumise aux apprentis des dieux pervertis

Je couvrirai, de fange, leur terre éternelle
Je noierai, de sang, leurs regards immortels
Je libèrerai, les âmes, de ce cycle d’esclavage
Et je tuerai, pour toujours, leur morale, ce mirage

Que mon ombre, voile toute lumière
Que mes griffes, transpercent leurs chairs

Que la mort, conquisse l’Éden
Qu’à jamais, le chaos règne
J’éteindrai, les étoiles dans le ciel
Éffacées par le vide originel
Track Name: Strangulation Rituelle
Strangulation rituelle
paroles : Winterthrone

Sous des arcades sinistres
La flamme noire reluit
L’Obscure» convie ses ministres
Au rituel de la nuit…

L’immense pouvoir du néant,
Vous sera révélé
Par cette déesse maniant
L’immense cosmos, étoilé!
La connexion psychique du prêtre,
Par l’étrangleur accomplie…
Ce sacrifice est une fenêtre
S’ouvrant sans bornes sur mon esprit!
Cette mort immaculée…
Vous permettra d’accéder
À la vérité si convoitée
Que ces dieux cosmiques vous ont cachée!

La destruction est création!
Le vide ma seule inspiration
Le pouvoir cosmique une aberration
Dans mes bras la libération!

Kali Durga!
Ô Kali Bhowani!
Kali Parvati!
Ô Kali Kumari!

La destruction est création!
Le vide ma seule inspiration
Le pouvoir cosmique une aberration
Dans mes bras la libération!

Dans mes bras la strangulation!
Um mum kum jum rum
Um mum kum jum rum
Um mum kum jum rum
Um mum kum jum rum
Um mum kum jum rum
Um mum kum jum rum
Um mum kum jum rum
Um mum kum jum rum…
Track Name: L'Éternelle Damnation
L'Éternelle Damnation
Lyrics : LordGore

Souffrir est le sort de l’Homme,
Avant de mourir dans l’ombre.
Moisir est le sort du corps,
Avant de disparaître et alors
Son âme passe à l’au-delà.
Anonyme dans le trépas.

Mortel et sans but.
Naviguons vers l’éternel.
L’éternelle souffrance
Pour des siècles et des siècles.

Futile vie sans dessein
Affligée de tristesse et de désespoir.
Seul nous sommes dans la vie.
Seul nous serons dans la mort.

Sans fin l’Homme cherchera
À atteindre le chaos.
Son futur restera
Semblable au passé.

Que peut-on voir à l’horizon.
On n’y aperçoit que le néant.
Tous, nous périrons
Dans une mer de sang....
Track Name: L'Hérésie
L’hérésie Cathare
Paroles : Winterthrone

Dans leurs châteaux élevés,
Les hérétiques effrayés
Cherchent refuge sans attendre
Devant l’armée qui veut les prendre,
Levée par la Papauté
Réaffirmant son autorité.

Sous une lune de sang,
Les pécheurs sortis des rangs
Seront vite assassinés
Et leur mort récompensée

Perdus dans la nuit
Chassés avec mépris
Tuez-les tous!
Pour que Dieu reconnaisse les siens!
Qu’ils périssent par le fer!
Notre ciel sera leur enfer!

Leurs précieuses demeures seront toutes incendiées
Et leurs filles, leurs femmes seront violées!

Ils seront tous des martyrs…
D’une Église qui ne peut souffrir…
La croyance d’une minorité…
Sera réprimée sans pitié…
Celle qui se présente vertueuse…
N’est en fait qu’une sombre tueuse…
Profitant de l’innocence...
Pour affirmer sa dominance…

C’est ainsi que fut perpétré…
Un massacre sans humanité…
Pourtant toujours impuni…
Souillant ce Pape Maudit!
Track Name: Litanies de Satan
Les litanies de Satan
Paroles : Charles Baudelaire, Winterthrone (réorganisation du poème original)

Ô Satan!
Prends pitié!
De ma longue misère!

Ô toi le plus savant et le plus beau des anges
Dieu trahi par le sort et privé de louanges
Ô prince de l’exil à qui l’on a fait tort
Et qui vaincu toujours te redresses plus fort
Toi qui sais tout grand roi des choses souterraines
Guérisseur familier des angoisses, Angoisses humaines

Toi qui même aux lépreux, aux parias maudits
Enseigne par l’amour le goût du paradis
Ô toi qui de la mort, ta vielle et forte amante
Engendras l’espérance, une folle charmante

Toi qui fais aux proscrits ce regard calme et haut
Qui damne tout un peuple autour d’un échafaud
Toi qui sais en quel coin des terres envieuses
Le Dieu jaloux/ cacha les pierres précieuses…

Ô Satan prends pitié!
De ma longue misère!
De ma longue misère!

Bâton des exilés…
Lampe des inventeurs….
Confesseur des pendus…
Et des conspirateurs !

Gloire et louange à toi, Satan dans les hauteurs
Du ciel, où tu régnas et dans les profondeurs
De l’enfer, où, vaincu, tu règnes en silence
Fais que mon âme, un jour, sous l’arbre de science
Près de toi se repose, à l’heure où sur ton front
Comme un temple nouveau ses rameaux s’épandront!
Ô Satan prends pitié/ de ma longue misère!
Ô Satan prends pitié/ de ma longue misère!

Longue misère!
Prends!
Prends!
Prends pitié!
Prends!
Prends!
Prends pitié!
De…
Ma…
Longue misère!
Track Name: Le Sentier Funeste
Le Sentier Funeste des Attristés
Paroles: Nafarius

Ce vaste horizon lointain terni par cette blancheur
Où j’ai su m’y retrouver sans douleur et sans haine.
Je contemple ces êtres qui y sont souffrances
Parmi le croupissement de cette terre damnée.

Cette nature si morte est telle, que je m’y suis infusé!
Mon âme si forte qu’elle soit, ne peut supporter cette douleur.
Dans ce gouffre je m’y refuge, tout comme le néant,
Bien qu’obscure me protège de ce monde outragé

Je me noie dans ces larmes glaciales, là où je ne peux y fuir,
Car pour moi ces pleurs que j’entends au loin
Ne sont condoléances envers eux, pauvres sont-elles!
Cette terre de glace me répugne, tout comme ces esclaves y appartenant.

Ce sifflement si doux m’enlace et m’enchante
Tout comme cette danse mélancolique que j’entrevois
Au fin fond de la forêt perdue à tout jamais…
Ne les dérangez point, vous qui n’êtes qu’une farandole.

Ténébreux abyme, laissez-moi vous envahir!
Vous en qui je n’ai point de remords.
Ouvrez-moi ce donjon infernal des lamentations
Et refermez-le à jamais sans vous laissez distraire.

Comme cette voix que nous entendons tous,
Mais que nous refusons d’y croire, hélas
Son bras meurtri viendra nous engendrer
Seul en cette terre limpide et malsaine

À vous, êtres infâmes soyez maudits
Au chagrin de vos hurlements sans émotions
J’arbore cette lueur qui pourtant si sombre est-elle
Cette délivrance que j’emprisonne au-delà de vos espérances

Charmante divine, toi obscurité éteinte
Impressionnante déesse, ta chaleur est glace
Mélancolique aura, ta splendeur atroce m’étreint
Ineffable maîtresse, ton étincelant terni me fracasse…
Track Name: L'Exécution de Vénus
L’exécution de Vénus
Paroles : Winterthrone

Le mal coule en moi, tel des rivières de haine
J’abhorre cette foi, si futile et si vaine
Mon cœur est si froid, la vengeance est mienne

Déesse traîtresse, ma main vengeresse
S’abattra sur toi, ma lame te transpercera
J’arracherai ton cœur, traînée de malheur
Et boirai ton sang, de ton corps jaillissant…

Ta mort est si belle
Qu’elle apaise mon fiel
Le Jardin d’Éden…
Est noyé de peine
La puissance m’envahit…
Le cycle s’évanouit…

La mort est reine, les âmes sont miennes
Dans le sang, j’entame mon règne
La mort est reine, les âmes sont miennes
Dans le sang, j’entame mon règne
La mort est reine, les âmes sont miennes
Dans le sang j’entame mon règne
Dans le sang j’entame mon règne!
Track Name: Au Néant...
...Au Néant
Paroles : Winterthrone

Une âme errant, dans le néant
Nul début et nulle fin…
Aucune mémoire, sans histoire
Amnésie…Aphasie…
L’obscurité et l’immensité
L’envahissent…L’asservissent…
La conscience, engloutie
Par le vide, infini
Puis soudain, tout revient
Et le réveil survient…